Ressource en auto-formation : Comparaison de la prégabaline et du pramipexole pour le traitement du syndrome des jambes sans repos

In Pharmactuel, Vol. 48, No 4 (2015) - "Les agents dopaminergiques représentent la classe pharmacologique la plus étudiée pour le traitement du syndrome des jambes sans repos. L’American Academy of Sleep Medicine considère les agonistes dopaminergiques, tel que le pramipexole et le ropinirole, comm...
Création : 01-01-2015
Partagez !

Présentation de: Comparaison de la prégabaline et du pramipexole pour le traitement du syndrome des jambes sans repos

Informations pratiques sur cette ressource

Langue du document : Français
Niveau : enseignement supérieur
Contenu : texte
Public(s) cible(s) : apprenant
Droits d'auteur : pas libre de droits, gratuit
Se renseigner auprès des auteurs

Description de la ressource en auto-formation

Résumé

In Pharmactuel, Vol. 48, No 4 (2015) - "Les agents dopaminergiques représentent la classe pharmacologique la plus étudiée pour le traitement du syndrome des jambes sans repos. L’American Academy of Sleep Medicine considère les agonistes dopaminergiques, tel que le pramipexole et le ropinirole, comme le standard de traitement pour ce syndrome. Les principales limites à l’utilisation de ces agents sont le syndrome de dysrégulation dopaminergique (comportements compulsifs ou dépendances) ainsi que le phénomène d’augmentation, caractérisé par une augmentation de l’intensité des symptômes, l’apparition des symptômes plus tôt dans la journée et l’atteinte de nouvelles parties du corps. Ce phénomène paradoxal lié au traitement apparaîtrait habituellement après plusieurs mois de traitement. La fréquence de ce phénomène pourrait atteindre 33 % après 30 mois de traitement par des agents tels que le pramipexole. Les gabapentinoïdes, soit la prégabaline et la gabapentine, représentent une nouvelle voie récemment étudiée pour traiter le syndrome des jambes sans repos. Selon une mise à jour des lignes directrices de pratique clinique publiée en 2012 par l’American Academy of Sleep Medicine, la prégabaline est efficace pour traiter les cas modérés à sévères. Cependant, à cette époque, le niveau d’évidence de données probantes était jugé faible..."

"Domaine(s)" et indice(s) Dewey

  • 615.78 - Médicaments agissant sur le système nerveux (615.78)

Description MeSH

  • Prégabaline/usage thérapeutique/O
  • syndrome des jambes sans repos/traitement médicamenteux/O
  • Recherche comparative sur l'efficacité//O
  • médecine factuelle//N
  • études multicentriques comme sujet//N

Domaine(s)

Informations pédagogiques

  • Notion : Prégabaline/usage thérapeutique/O, syndrome des jambes sans repos/traitement médicamenteux/O, Recherche comparative sur l'efficacité//O, médecine factuelle//N, études multicentriques comme sujet//N

Informations techniques sur cette ressource en auto-formation

  • Niveau de sécurité : Catalogue OCWC

Intervenants, édition et diffusion

Intervenants

Validateur(s) de la métadonnée : CISMeF CISMeF

Édition

  • Pharmactuel;la revue internationale francophone de la pratique pharmaceutique en établissement de santé

Diffusion

Partagez !

DIFFUSION

Cette ressource en auto-formation vous est proposée par :
UNF3S - accédez au site internet
Sur les réseaux sociaux :

ÉDITION

Pharmactuel;la revue internationale francophone de la pratique pharmaceutique en établissement de santé

EN SAVOIR PLUS

  • Identifiant de la fiche
    OAI_UMVF_DOC_313221
  • Identifiant OAI-PMH
    oai:documvf.crihan.fr:umvf/pharmactuel_com_manuel_DOC_313221
  • Schéma de la métadonnée
  • Entrepôt d'origine
    UNF3S
  • Publication
    01-01-2015

Ressources en auto-formation sur les mêmes thèmes

01/01/2016
Comparaison entre l’énalapril et un inhibiteur du récepteur de l’angiotensine et de la néprilysine pour le traitement de l’insuffisance cardiaque - Évaluation critique de la documentation scientifique
Description : In PHARMACTUEL, Vol. 49, No. 1, 2016 - "Protocole de recherche: Il s’agit d’une étude clinique prospective et multicentrique de phase III, avec répartition aléatoire et à double insu. Elle vise à évaluer l’efficacité et l’innocuité du LCZ696 (200 mg deux fois par jour) comparativement à l’énalapril ...
01/01/2016
Le pembrolizumab contre l’ipilimumab dans le traitement du mélanome à un stade avancé - Évaluation critique de la documentation scientifique
Description : In PHARMACTUEL, Vol. 49, No. 1, 2016 - "L’étude KEYNOTE-006 est une étude de phase III multicentrique, ouverte, avec répartition aléatoire, contrôlée par traitement actif, à trois bras de traitements, sans possibilité de chevauchement. L’étude a été réalisée en intention de traiter. La sélection ...