Ressource en auto-formation : Effets à long terme de la pollution atmosphérique : études européennes

Analyse critique des publications internationales - L’étude des effets sanitaires de l’exposition à long terme à la pollution atmosphérique nécessite des moyens importants: l’évaluation des expositions sur des durées longues est complexe, et le suivi des sujets participant aux études de cohorte est ...
Création : 01-01-2006
Partagez !

Présentation de: Effets à long terme de la pollution atmosphérique : études européennes

Informations pratiques sur cette ressource

Langue du document : Français
Niveau : enseignement supérieur
Contenu : texte
Public(s) cible(s) : apprenant
Document : Document HTML
Droits d'auteur : pas libre de droits, gratuit
Se renseigner auprès des auteurs

Description de la ressource en auto-formation

Résumé

Analyse critique des publications internationales - L’étude des effets sanitaires de l’exposition à long terme à la pollution atmosphérique nécessite des moyens importants: l’évaluation des expositions sur des durées longues est complexe, et le suivi des sujets participant aux études de cohorte est lourd à mettre en oeuvre. De plus, les événements sanitaires étudiés doivent être définis avec précision, dans la mesure où effets à long et à court terme peuvent être étroitement imbriqués. Il en est ainsi, par exemple, de l’asthme : la pathologie chronique sous-jacente pour laquelle l’exposition à long terme à la pollution atmosphérique apparaît comme un facteur de risque s’accompagne d’exacerbations ponctuelles qui, elles-mêmes, peuvent être favorisées à court terme par l’exposition à la pollution atmosphérique. À ce jour, les études épidémiologiques concernant les effets de l’exposition à long terme à la pollution atmosphérique sont donc moins nombreuses que celles concernant les effets à court terme. Cependant, les études disponibles mettent en é vidence des augmentations du risque de développer un cancer du poumon ou une maladie cardiopulmonaire (infarctus du myocarde, bronchopneumopathie chronique obstructive, asthme…) à la suite d’une exposition à long terme à la pollution atmosphérique. De plus, ces effets à long terme sont plus importants que ceux associés à l’exposition à court terme. Ce numéro d’Extrapol présente plusieurs études concernant les effets de l’exposition à long terme de la pollution atmosphérique menées en Europe. Le numéro suivant sera consacré aux études nord-américaines portant sur ce même thème.

"Domaine(s)" et indice(s) Dewey

  • 363.739 2 - Pollution de l'air (363.739 2)
  • 363.739 22 - Études de la qualité de l'air (363.739 22)

Description MeSH

  • pollution de l'air//O

Domaine(s)

Informations pédagogiques

  • Notion : pollution de l'air//O

Informations techniques sur cette ressource en auto-formation

  • Niveau de sécurité : Catalogue OCWC

Intervenants, édition et diffusion

Intervenants

Validateur(s) de la métadonnée : CISMeF CISMeF

Édition

  • InVS;Institut de Veille Sanitaire

Diffusion

Partagez !

DIFFUSION

Cette ressource en auto-formation vous est proposée par :
UNF3S - accédez au site internet
Sur les réseaux sociaux :

ÉDITION

InVS;Institut de Veille Sanitaire

EN SAVOIR PLUS

  • Identifiant de la fiche
    OAI_UMVF_DOC_161267
  • Identifiant OAI-PMH
    oai:documvf.crihan.fr:umvf/invs_santepubliquefrance_fr_manuel_DOC_161267
  • Schéma de la métadonnée
  • Entrepôt d'origine
    UNF3S
  • Publication
    01-01-2006

Ressources en auto-formation sur les mêmes thèmes

01/01/2006
Effets à long terme de la pollution atmosphérique: études nord-américaines
Description : Analyse critique des publications internationales - Ce numéro d’Extrapol présente plusieurs études concernant les effets de l’exposition à long terme de la pollution atmosphérique menées en Amérique du Nord. Ce numéro fait suite au N° 29 d’Extrapol daté de juin 2006, consacré aux études européennes ...
01/01/2008
Pollution atmosphérique: Particules dites "grossières" et santé
Description : Revue d'analyses critiques de publications internationales - Les particules dites grossières sont communément définies comme l’ensemble des particules de diamètre aérodynamique compris entre 2,5 et 10 µm (PM2,5-10). Les liens entre ces particules grossières et la santé ont été relativement peu a ...