Ressource en auto-formation : Nouveaux modes de gouvernance des universités. Quand la fusion s'impose : la (re)naissance de l'université de Strasbourg / Christine Musselin

Nouveaux modes de gouvernance des universités. Quand la fusion s'impose : la (re)naissance de l'université de Strasbourg / Christine Musselin. In Séminaire 2011-2012 du Centre d’Étude et de Recherche Travail, Organisation, Pouvoir (CERTOP) de l'Université Toulouse II-Le Mirail, 25 mai 2012. Dans ...
cours / présentation - Création : 25-05-2012
Par : Christine MUSSELIN
Partagez !

Présentation de: Nouveaux modes de gouvernance des universités. Quand la fusion s'impose : la (re)naissance de l'université de Strasbourg / Christine Musselin

Informations pratiques sur cette ressource

Langue du document : Français
Type : cours / présentation
Niveau : enseignement supérieur
Durée d'exécution : 50 minutes 51 secondes
Contenu : vidéo
Document : video/mp4
Poids : 420.65 Mo
Droits d'auteur : libre de droits, gratuit
Droits réservés à l'éditeur et aux auteurs. Tous droits réservés à l'Université Toulouse II-Le Mirail et à l'auteur.

Description de la ressource en auto-formation

Résumé

Nouveaux modes de gouvernance des universités. Quand la fusion s'impose : la (re)naissance de l'université de Strasbourg / Christine Musselin. In Séminaire 2011-2012 du Centre d’Étude et de Recherche Travail, Organisation, Pouvoir (CERTOP) de l'Université Toulouse II-Le Mirail, 25 mai 2012. Dans le cadre d'une enquête pour le projet ANR Mutorg, Christine Musselin a étudié le processus de mise en oeuvre de la première fusion d'universités en France, en 2009, celle des trois universités de Strasbourg, Université Strasbourg 1-Louis Pasteur, Strasbourg 3- Robert Schumann, et Strasbourg 3-Marc Bloch. A la lumière des théories des sociologues néo-institutionnels (Meyer, Ramirez, Roanne, Kitchener...), elle présente les étapes de la fusion, les discours qui ont été produits pour la légitimer, la stratégie des acteurs qui l'ont portée, dans un environnement qui n'y était ni enclin ni profondément réfractaire. Strasbourg est pôle européen d'excellence depuis 1991, quand Jean-Yves Mérindol, alors président de Strasbourg 1-Louis Pasteur, lance, en 2001, l'idée d'une fusion qui sera progressivement mise en œuvre à partir de 2003, à la faveur de la mise en place du processus de Bologne au niveau européen. Après une période de projets inter-universitaires, les trois conseils choisiront, en 2008, directement la fusion plutôt que la constitution en PRES (Pôle de recherche et d'enseignement supérieur). En se basant sur les discours, les entretiens et les documents recueillis lors de l'enquête, Christine Musselin dégage une sorte de mythologie ayant servi à justifier la fusion : le mythe d'une université universelle, "complète", toutes disciplines confondues ; l'idée d'un modèle historique d'avant 1968 et la tradition humboldtienne de l'université de Strasbourg ; enfin, le mythe de la visibilité d'une université de taille internationale ainsi qu'une labellisation par un ancrage régional. Dans le cas strasbourgeois, les préoccupations d'efficience et de performance ainsi que les questions de l'organisation de la nouvelle université (mythe managérial) n'ont été des critères énoncés que postérieurement au vote pour la fusion en 2008. Dans un troisième temps, est exposé le rôle des acteurs qui ont construit ces mythes tout en véhiculant des "scripts transnationaux" au niveau national, surtout le rôle primordial des présidents d'universités qui, en véritables "entrepreneurs institutionnels", ont initié le projet de fusion de manière très coordonnée, relayés par des successeurs convaincus à l'université Louis Pasteur et, pour des raisons un peu différentes, par les deux autres universités. Le quatrième chapitre expose les conditions qui ont rendu la fusion possible : un environnement local (municipalité et région) qui, bien qu'adhérant peu au projet, ne s'y est cependant pas montré totalement hostile, un ministère circonspect mais pas opposé,  une fusion qui n'a pas été imposée par le haut comme cela a été le cas dans certains pays européens (en Norvège, au Danemark ou en Allemagne), des institutions de recherche déjà préparées aux méta-structures et assez désireuses d'accéder aux classements internationaux (celui de Shanghai, notamment), etc. Au travers de l'exemple atypique de la fusion des universités de Strasbourg, la communication de Christine Musselin propose une observation des modes opératoires des changements institutionnels de l'enseignement supérieur français les plus importants de ces dernières années.

"Domaine(s)" et indice(s) Dewey

  • Organisations de l'enseignement supérieur (378.006)
  • Activités et organisation de l'enseignement supérieur (autonomie des universités...) (378.1)
  • Gestion supérieure des collèges et universités (378.107)

Domaine(s)

Intervenants, édition et diffusion

Intervenants

Fournisseur(s) de contenus : Claire SARAZIN, Université Toulouse II-Le Mirail SCPAM

Édition

  • Université Toulouse II-Le Mirail

Diffusion

Document(s) annexe(s) - Nouveaux modes de gouvernance des universités. Quand la fusion s'impose : la (re)naissance de l'université de Strasbourg / Christine Musselin

Partagez !

AUTEUR(S)

  • Christine MUSSELIN

DIFFUSION

Cette ressource en auto-formation vous est proposée par :
Canal-U - accédez au site internet
Sur les réseaux sociaux :

ÉDITION

Université Toulouse II-Le Mirail

EN SAVOIR PLUS

  • Identifiant de la fiche
    9917
  • Identifiant OAI-PMH
    oai:canal-u.fr:9917
  • Schéma de la métadonnée
  • Entrepôt d'origine
    Canal-U
  • Publication
    25-05-2012

Ressources en auto-formation sur les mêmes thèmes

Présentation de la ressource en auto-formation Pouvons-nous construire des universités ? / François Dubet cours / présentation
03/12/2011
Pouvons-nous construire des universités ? / François Dubet
Auteur(s) : DUBET François
Description : Pouvons-nous construire des universités ? / François Dubet. Conférence donnée dans le cadre des Assises de l'Université. Toulouse : Université Toulouse II-Le Mirail, 3 décembre 2010. Le sociologue, François Dubet, spécialiste de l'éducation, présente son analyse de l'état de l'université en France ...
Présentation de la ressource en auto-formation Le recteur chancelier et les universités au début du XXI° siècle / Daniel Filâtre cours / présentation
21/11/2008
Le recteur chancelier et les universités au début du XXI° siècle / Daniel Filâtre
Auteur(s) : FILÂTRE Daniel
Description : Le recteur chancelier et les universités au début du XXI° siècle / Daniel Filâtre, in colloque "Les recteurs et le rectorat de l'académie de Toulouse (1808-2008)", organisé conjointement par le rectorat de l'académie de Toulouse et le laboratoire de recherche FRAMESPA [France méridionale et Espagne, ...