Ressource en auto-formation : Coutume et critique : sortir du système rhétorique / Sophie Peytavin

Que vaut la notion de coutume sur le terrain épistémologique ? La philosophie a toujours posé que la pensée véritable consistait en un élargissement par rapport aux idées spontanées, à la pensée coutumière. Mais à la fin de la Renaissance, se joue une interrogation plus fine sur les habitudes de pen...
cours / présentation - Création : 26-11-2008
Par : Sophie PEYTAVIN
Partagez !

Présentation de: Coutume et critique : sortir du système rhétorique / Sophie Peytavin

Informations pratiques sur cette ressource

Langue du document : Français
Type : cours / présentation
Niveau : doctorat
Durée d'exécution : 46 minutes 42 secondes
Contenu : vidéo
Document : video/mp4
Poids : 133.410 Mo
Droits d'auteur : libre de droits, gratuit
Droits réservés à l'éditeur et aux auteurs.

Description de la ressource en auto-formation

Résumé

Que vaut la notion de coutume sur le terrain épistémologique ? La philosophie a toujours posé que la pensée véritable consistait en un élargissement par rapport aux idées spontanées, à la pensée coutumière. Mais à la fin de la Renaissance, se joue une interrogation plus fine sur les habitudes de pensée, qui ne vise plus la doxa mais la coutume intellectuelle savante. En effet le système rhétorique apparaît comme une tradition structurante ; la pensée se développe par référence aux autorités, sur le mode du déploiement des lieux et des exemples. Cette coutume a même tendance à devenir nature (seconde nature), tel est ce qui résulte des principes de l'éducation humaniste ou de la réflexion sur l'imitation créatrice. Or au moment où ces thèmes ne sont plus déclinés mais interrogés, voire critiqués (soit théoriquement, soit par la pratique textuelle), la notion de coutume prend sens dans le champ théorique. Communication donnée dans le cadre des 4e Rencontres internationales La Boétie de Sarlat organisées par la Société des amis de La Boétie au Centre culturel de Sarlat, du 26 au 28 novembre 2008, colloque "La coutume : formes, représentations et enjeux ". Voir les autres vidéos du colloque

"Domaine(s)" et indice(s) Dewey

  • Epistémologie (théorie de la connaissance) (121)
  • Littératures des langues romanes. Littérature française (840)

Domaine(s)

Intervenants, édition et diffusion

Intervenants

Fournisseur(s) de contenus : Université Toulouse II-Le Mirail SCPAM, Jean JIMENEZ

Édition

  • Université Toulouse II-Le Mirail SCPAM

Diffusion

Document(s) annexe(s) - Coutume et critique : sortir du système rhétorique / Sophie Peytavin

Partagez !

AUTEUR(S)

  • Sophie PEYTAVIN

DIFFUSION

Cette ressource en auto-formation vous est proposée par :
Canal-U - accédez au site internet
Sur les réseaux sociaux :

ÉDITION

Université Toulouse II-Le Mirail SCPAM

EN SAVOIR PLUS

  • Identifiant de la fiche
    4284
  • Identifiant OAI-PMH
    oai:canal-u.fr:4284
  • Schéma de la métadonnée
  • Entrepôt d'origine
    Canal-U
  • Publication
    26-11-2008

Ressources en auto-formation sur les mêmes thèmes

Présentation de la ressource en auto-formation Habitude, coutume et accoutumance dans les théories de la fin du Moyen Age / Didier Ottaviani cours / présentation
26/11/2008
Habitude, coutume et accoutumance dans les théories de la fin du Moyen Age / Didier Ottaviani
Auteur(s) : OTTAVIANI Didier
Description : Les théories de la connaissance médiévales et renaissantes insistent sur l'importance de l'habitus à la fois dans le champ spéculatif et le champ pratique. En étudiant la manière dont se constituent les habitudes des individus, il s'agit de s'interroger sur le rapport de celles-ci avec le cadre ...
Présentation de la ressource en auto-formation Coutume et sentiments moraux chez Beccaria / Philippe Audegean cours / présentation
28/11/2008
Coutume et sentiments moraux chez Beccaria / Philippe Audegean
Auteur(s) : AUDEGEAN Philippe
Description : Dans "Des délits et des peines" (1764-1766), Beccaria lutte contre le règne des coutumes dans la vie du droit : sa bataille juridique contre les droits coutumiers s’accompagne d’une bataille philosophique contre la doctrine aristotélicienne de la prudence et de l’équité. Le droit ne doit pas, sous ...