Des réponses à mes questions

Les tests de positionnement proposés par l'Université Numérique

L'Université Numérique propose différents tests de positionnement, ou d'auto-évaluation, destinés aux étudiants ou futurs étudiants. L'objectif est de mieux les accompagner à leur entrée dans un cursus universitaire, ou au cours de leur formation. Cet article vous présente un aperçu de différentes réalisations.

Depuis la précédente réforme du baccalauréat, et en particulier dans le cadre de la transition lycée-université, certains établissements ont mis en place des tests "de positionnement" ou d'auto-évaluation en ligne. Souvent proposés en auto-positionnement dans un périmètre disciplinaire ou sur des thématiques transversales, ces tests peuvent s'effectuer en salle comme à distance :

  • avant la rentrée
  • à la rentrée
  • au cours du semestre

L'objectif principal est, pour l'étudiant ou futur étudiant, d'identifier ses forces et ses faiblesses, et pour l'établissement ou les enseignants, de mieux accompagner l'apprenant par différentes actions (remédiation ciblée, entretiens ....).

Sciences fondamentales

Dans le cadre de la transition lycée-université, UNISCIEL a produit un site de tests de positionnement librement accessible appelé Faq2sciences dans les disciplines suivantes :

  • Mathématiques
  • Informatique
  • Physique
  • Chimie
  • Sciences de la Vie
  • Sciences de la Terre et de l'Univers

S'appuyant sur cette banque de questions, 18 établissements partenaires d'UNISCIEL ont intégré à leur offre de formation ces tests de positionnement dans le but de mieux accompagner leurs étudiants. Des tests préconstruits ont été récupérés de la banque d'UNISCIEL et adaptés au public de chaque établissement. En effet, il se révèle plus simple de reprendre une banque de tests existante et de l'adapter, plutôt que de la réaliser au sein d'un établissement.

L'usage de ces tests est multiple :

  • En positionnement initial, l'étudiant entrant à l'université peut travailler ses lacunes en fonction de ses résultats dès la rentrée ou au cours du premier trimestre. Les tests peuvent être passés en auto-positionnement ou intégré. Dans ce dernier cas, une communication et des outils de remédiation doivent être mis en place par l'établissement.
  • En appui au cours, toutes les semaines, ou à la fin d'un programme, un enseignant peut proposer un questionnaire. Le test de positionnement deviendra alors un contrôle de connaissance, comptant parfois dans la note de suivi du contrôle continu.
  • Enfin, l'étudiant pourra mesurer ses forces et ses faiblesses en vue de l'examen. Le test sera alors un appui aux révisions.

Dans le cadre de la réforme du lycée, des disparités vont apparaître en terminal en fonction des choix d'orientation des élèves. Cet outil permettra de mesurer leurs acquis  avant leur entrée à l'université et de proposer des réponses adaptées.

Compétences transversales

Afin d'accompagner les étudiants vers le développement de compétences transversales comme :

  • la méthodologie de travail
  • l'engagement
  • les langues
  • etc.

l'Université de Rouen en partenariat avec U.O.H. et UNISCIEL a mis en place pour certains primo-entrants, à la rentrée 2018, des tests obligatoires afin de :

  • permettre aux étudiants de repérer les compétences nécessaires pour réussir leurs études
  • pointer l'importance de la maîtrise de la langue, même pour des étudiants en sciences ou en STAPS

Ils se sont déroulés lors de la semaine de pré-rentrée dans des salles dédiées avec des tuteurs. Ils ont porté sur des compétences méthodologiques et de motivation, ainsi que sur des compétences en français écrit. Chaque étudiant a pu se rendre compte de son niveau et ainsi être sensibilisé au besoin de combler ses lacunes.

Français écrit

La première initiative a émané de l'Université de Nanterre pour le développement des compétences en Français écrit. Cet établissement a rendu obligatoire pour ses étudiants de Licence 1ère année de passer un test de positionnement, soit plus de 5 000 étudiants concernés.

Inspirée par ce modèle, l'Université de Nice Sophia Antipolis a mis en place une formation transversale pour tous ses étudiants de Licence à la rentrée 2018. Essentiellement en ligne, ce dispositif :

  • débute par un module d'introduction explicatif
  • se poursuit par un test de positionnement
  • débouche sur des modules de formation correspondant aux tests

Un accompagnement est également proposé, dont les modalités dépendent des résultats constatés aux tests.

Spécialités enseignées en I.U.T. (industrielles ou tertiaires)

MIEL est une banque de tests qui permet aux étudiants et aux élèves de classe Terminale de s'autoévaluer. Utilisée dans les enseignements d'I.U.T., cette banque de quiz formatifs  peut :

  • servir d'outil pour se positionner et valider des choix d'orientation
  • s'intégrer dans les dispositifs d'accompagnement des T.D.
  • être une aide dans la préparation des contrôles

Les quiz sont ludiques et motivants. Les étudiants en font un retour positif, car les corrections sont immédiates, et l'on peut  y revenir sans fin.

Pour les enseignants, l'automatisation des questions/réponses permet un gain de temps appréciable. L'accompagnateur peut donc prendre le temps d'un suivi plus personnalisé.

Économie gestion

La banque de tests des Ecoles Universitaires de management (I.A.E.) est destinée à la découverte des disciplines enseignées. Ces tests mesurent :

  • les capacités et les limites du futur étudiant
  • sa culture générale, économique et managériale
  • ses connaissances transversales comme la langue française, la logique, le numérique, la langue anglaise
  • l'adéquation du projet professionnel avec le choix d'études de l'étudiant

Droit

Le test d'autoévaluation en droit, préalable à la formulation d'un vœu d'inscription en Licence en Droit sur ParcourSup, est commun à toutes les facultés de Droit et Sciences politiques.  En effet, le premier cycle des études est relativement homogène, notamment parce que ce cursus conduit à des concours publics et à des professions réglementées. Il est essentiellement constitué de mêmes enseignement théoriques et pratiques, nécessitant les mêmes prérequis, lesquels sont d'ailleurs précisés à l'étudiant avant qu'il ne passe le test.

Ce test a été mis en place pour deux raisons principales :

  • Le droit n'est enseigné ni au Collège ni au Lycée. Les Sciences juridiques, sciences du langage et du texte, sont mal connues des élèves ou faussement représentées ;
  • Cet outil d'autoévaluation permet à l'élève de mesurer l'adéquation de ses compétences et connaissances avec les exigences de la filière.

Le test, renouvelé chaque année, est composé de 40 questions réparties en 5 blocs avec des tests de niveau de :

  • langues française et anglaise,
  • compréhension de texte
  • culture générale, historique, sociale et politique, questions sur l'environnement international

Il a été élaboré avec des enseignants du Secondaire, afin de respecter les programmes de classes Première et Terminale.

Quelques soient leurs résultats à l'issue du test les étudiants peuvent formuler leur vœu d'inscription en Licence en Droit : les étudiants sont les seuls à connaître le résultat de leur test. Celui-ci n'est pas consultable par l'établissement et n'est pas conservé, il ne peut pas non plus être utilisé pour orienter les étudiants vers des dispositifs "Oui-si". Il n'a pas pour but de classer les étudiants, mais vise à ce qu'ils réfléchissent à leur orientation.

Après ce test et avant son inscription, l'étudiant aura pu réfléchir et confirmer sa décision.

Pour conclure

Il est à noter de nouveaux tests de positionnement sont en cours de production pour les élèves de 1ère ou Terminale, ou en réorientation dans différentes disciplines et notamment pour les disciplines de santé et la maïeutique.

De façon générale, comme illustré dans cet article, les tests proposés par l'Université Numérique sont à même de répondre à plusieurs orientations pédagogiques comme :

  • un positionnement initial ou continu dans la formation
  • un appui dans une logique formative pour renforcer l'acquisition
  • un appui à des révisions avant des examens ou avant une rentrée
  • un contrôle sommatif,
  • un diagnostic pour établir une cartographie des connaissances et compétences en vue d'une évaluation des celles-ci pour validation

Ils permettent une rétroaction rapide et personnalisée, accompagnée d'une proposition de remédiation.  Cependant, pour une action optimale, ils doivent être couplés à un accompagnement humain en accord avec les objectifs de l'établissement et des équipes pédagogiques.

1ère publication : 23.04.2019 - Mise à jour : 7.05.2019