Le projet IDEFI DEFI Diversités, une initiative pour déployer l'excellence en formations ingénieurs par et pour les diversités

4 établissements toulousains, membres de l'Université Fédérale de Toulouse et dispensant des formations ingénieurs portent un projet de déploiement d'un écosystème de transformation pédagogique pour répondre à la diversité des étudiants. 

3.11.2020
Auteur(s): Christine Cecutti, Claude Maranges

Les objectifs

Les objectifs du projet visent à améliorer la réussite des étudiants quelle que soit leur origine ou leur spécificité (cf. ci-dessous), en adaptant les méthodes pédagogiques pour prendre en compte leur diversité. Cet accroissement de la diversité des étudiants correspond aux attentes du monde socio-économique.

A travers ces objectifs, sont visées à la fois :

  • la satisfaction professionnelle des enseignants par la mise en œuvre de transformations pédagogiques ;
  • la motivation et la réussite des étudiants, avec par exemple par l'acquisition de compétences sociétales ("soft skills") qui viennent compléter leur formation scientifique.

Dans ce projet, le terme "diversité" est utilisé dans une acception large et recouvre tous les publics étudiants qui ont besoin d'une pédagogie différenciée pour réussir :

  • élèves issus des filières technologiques (baccalauréats technologiques et professionnels)
  • élèves en situation de handicap
  • étudiants étrangers
  • élèves en réorientation scolaire
  • apprentis
  • sportifs et artistes de haut niveau
  • étudiants entrepreneurs
  • etc.

Mise en place du dispositif

Lorsque le projet a débuté il y a 8 ans dans les écoles ingénieurs, la pédagogie active ne concernait que quelques équipes pédagogiques précurseurs. Le projet a été un formidable catalyseur pour diffuser ces pratiques à l'ensemble de la communauté enseignante et ainsi développer un écosystème de transformation pédagogique.

Les points saillants du projet sont :

  • un programme de formation en pédagogie pour les nouveaux enseignants et enseignants chercheurs (une dizaine de jours de formation sur 2 ans), complété d'une offre de formation continue pour l'ensemble des enseignants ;
  • la constitution d'un réseau de conseillers pédagogiques afin d'accompagner durablement les équipes enseignantes dans la mise en pratique des nouvelles techniques pédagogiques ;
  • le soutien financier de projets pédagogiques grâce à des appels à projets chaque année. Les nouveaux enseignants formés à la transformation pédagogique ont ainsi pu mettre en œuvre des projets innovants.
  • l'aménagement d'espaces d'apprentissage adaptés aux nouvelles pratiques pédagogiques, pour les enseignants mais aussi pour les étudiants afin de faciliter le travail en mode projet :
    • salles de pédagogie active
    • espaces de coworking
    • amphithéâtres connectés
    • Fablabs
    • learning centres 
  • le développement de plateformes et outils numériques pour la pédagogie : 
    • digitalisation des expériences pratiques (notamment les T.P.)
    • micro-learnings
    • learning analytics
    • outils de sondage
    • MOOCs
    • etc.

Une nouvelle approche

La prise en compte des enjeux interculturels dans la formation des ingénieurs a constitué une approche originale du projet, touchant à la fois les enseignants et les étudiants, à travers :

  • l'accompagnement des équipes pédagogiques pour intégrer une dimension interculturelle à leur projet pédagogique en développant des notions de sensibilisation à l'interculturalité dans leurs enseignements ;
  • la mise en place d'ateliers et d'outils à destination des étudiants pour qu'ils s'approprient de manière réflexive leur expérience de mobilité internationale?

Par ailleurs, l'ensemble du projet a été soutenu par le développement de sujets de recherche-action pour comprendre et évaluer les actions mises en place, en relation avec des laboratoires de recherche du site, par exemple :

  • la prise en compte de l'interculturalité dans la formation et le métier d'ingénieur ;
  • la compréhension et l'analyse des nouveaux dispositifs pédagogiques et numériques.

Les apports du projet

Voici les 4 principaux apports du projet :

L'ensemble de ces actions a permis la mise en réseau des écoles ingénieurs pour un travail collaboratif et une mutualisation des pratiques et a conduit à une transformation notable de la pédagogie.

L'intégration dans les formations ingénieurs d'étudiants issus de la diversité a été améliorée. Des passerelles ont été créées que ce soit pour les étudiants des études de la santé (PACES) souhaitant se réorienter ou pour des élèves issus des classes technologiques et professionnelles.

Pour l'ensemble des étudiants, l'acquisition de compétences transversales a été accentuée.

Certaines actions du projet ont été transférées dans le périmètre de l'Université de Toulouse aux autres établissements et se poursuivront au delà du projet.

Publication : 3.11.2020