Méthodologie de travail universitaire et compétences : vers un référentiel collégial ?

Mis en place depuis plusieurs années dans certaines composantes de l'université de Bordeaux, les modules de méthodologie de travail universitaire ont évolué pour intégrer les compétences. Cet article propose un bilan et la méthodologie employée lors de cette réflexion.

Article - 30.03.2020
Auteur(s): Sophie Jequier, Stéphanie Baudy, Annabelle Dominique

Un travail inter-collèges

Lors de la création de l'Université de Bordeaux en 2014, la mise en valeur de l'offre de formation s'est organisée autour des composantes disciplinaires ou spécifiques suivantes :

  1. collège Droit Sciences Politiques Economie Gestion (DSPEG)
  2. collège Santé
  3. collège Sciences et Technologies (ST)
  4. collège Sciences de l'Homme (SH)
  5. I.U.T.
  6. I.N.S.P.E.
  7. Institut des Sciences de la Vigne et du Vin (ISSV)

En 2018, dans le cadre du déploiement de l'approche programme et de la refonte de l'offre de formation qui en a découlé, une réflexion s'est engagée  sur la mutualisation des modules de méthodologie de travail universitaire (M.T.U.) et les compétences transversales.

En articulation avec le programme New Deal (N.C.U. de l'Université de Bordeaux), des membres de 5  composantes ( (D.S.P.E.G., S.T., S.H., I.U.T., Documentation) se sont réunis afin de mettre en en commun leurs approches, les usages au regard de l'analyse des besoins de leurs étudiants et usagers.

Ce travail d'analyse porte sur :

  • les compétences développées dans le cadre des modules de méthodologie de travail universitaire (M.T.U.)
  • la recherche documentaire
  • PIX

Il a permis de définir les 10 domaines de compétences suivants :

  1. se repérer dans son environnement de travail
  2. développer ses méthodes de travail
  3. développer son esprit critique
  4. agir en responsabilité personnelle, sociale et environnementale
  5. construire son projet personnel et professionnel
  6. conduire un projet collaboratif
  7. compétences en expression et compréhension du français académique
  8. compétences en expression et compréhension d'une langue étrangère
  9. culture et compétences numériques
  10. compétences informationnelles

Collecte et analyse de référentiels

De par la diversité des acteurs réunis dans le groupe de réflexion (enseignants, enseignants/chercheurs, personnels d'appui au développement des formations initiales et continue et personnels des services de documentation, qui travaillent traditionnellement de manière restreinte à leur périmètre, il s'est avéré que plusieurs référentiels étaient utilisés avec des recouvrements parfois importants ou une complémentarité intéressante.

Une analyse fine des items contenus dans ces référentiels a été réalisée pour :

  • identifier les compétences, les similarités et recoupements
  • travailler sur les libellés pour une reformulation intégrative
  • positionner les compétences obtenues dans les 10 domaines définis

Dans certains référentiels apparaissaient à la fois des compétences, des savoirs,des savoir-être et des savoir-faire. Les items ont alors été reformulés de manière à faire apparaître une compétence. Une des réunions de travail a d'ailleurs consisté à se mettre d'accord sur cette démarche. Le traitement de chaque item peut être résumé par le processus suivant :

  • lecture de l'item
  • analyse de l'action (suppression des savoir-être)
  • reformulation si nécessaire et/ou intégration dans une compétence déjà traitée
  • identification de l'appartenance de la compétence aux différents blocs
  • identification du degré de partage de la compétence entre les différents blocs retenus (de l'indépendance au partage total)

La reformulation a nécessité de passer par 3 questionnements différents :

  • appréhension du champ de compétences recouvert par l'item, avec par exemple l'identification des différentes actions impliquées par l'item pour pouvoir les séparer si besoin
  • choix du verbe d'action approprié
  • contextualisation de l'action si nécessaire

Autant que possible, les verbes choisis ne concernaient qu'une action simple, dans le sens où cette action ne peut pas être décomposée en différentes étapes. Néanmoins, certains verbes mobilisent une suite d'actions différentes : ils ont été conservés car ils font appel à un ensemble d'opérations souvent établies en tant que pratiques pédagogiques.

Les compétences ont été libellées en gardant à l'esprit que chacune se doit d'être évaluée. Les modalités de mise en œuvre ou d'évaluation (écrit / oral, distance / présentiel, papier / numérique) ne figurent pas en tant que telles dans les compétences.

L'objectif est double :

  • ne pas provoquer une augmentation artificielle du référentiel en nombre de compétences à évaluer
  • faciliter l'appropriation du référentiel produit par les équipes pédagogiques en vue de sa mise en œuvre dans les formations, par exemple dans le cadre de la mise en œuvre de l'arrêté Licence

Le travail sur les référentiels a ainsi abouti à une liste de 50 compétences transversales réparties de façon plus ou moins dépendante dans les 10 domaines définis par l'équipe. En effet, certaines compétences peuvent être sollicitées entièrement ou partiellement dans plusieurs domaines.

Par contre aucune récurrence ou structure-type n'apparaît de manière évidente dans cette répartition.

Domaines de compétences et fiches RNCP

Une analyse macroscopique des 10 domaines précédents, dans l'objectif d'identifier les liens entre eux (recouvrements, interdépendances, enchaînements, autonomie), a conduit à un regroupement de certains domaines dans une notion de famille de compétences.

4 familles ont ainsi été identifiées :

Communication

  • compétences en expression et compréhension du français académique
  • compétences en expression et compréhension d'une langue étrangère
  • culture et compétences numériques

Information

  • compétences informationnelles
  • agir en responsabilité personnelle, sociale et environnementale
  • développer son esprit critique
  • culture et compétences numériques

Méthode

  • développer ses méthodes de travail
  • conduire un projet collaboratif
  • culture et compétences numériques

Repère

  • construire son projet personnel et professionnel
  • se repérer dans son environnement de travail
  • culture et compétences numériques

Il est à noter que ce travail a été mené en interne à l'Université de Bordeaux et indépendamment de toute réflexion nationale.

La publication des fiches du référentiel national des certifications professionnelles (R.N.C.P.) a été l'occasion de revisiter le travail mené. Ces fiches R.N.C.P. identifient 5 blocs de compétences transversales intitulés :

  • expression et communication écrites et orales
  • action en responsabilité au sein d'une organisation professionnelle
  • exploitation de données à des fins d'analyse
  • positionnement vis-à-vis d'un champ professionnel
  • usages digitaux et numériques

En comparant les 2 propositions, on constate que les 4 familles identifiées précédemment sont présentes dans les fiches R.N.C.P. et que la seule différence notable est l'identification dans ces dernières d'un bloc dédié aux usages digitaux et numériques. A l'Université de Bordeaux, le groupe de travail a choisi d'intégrer les compétences numériques au service de chaque famille plutôt que de façon indépendante.

Conclusion et perspectives

Le référentiel obtenu a permis d'établir un vocabulaire commun pouvant servir de référence à l'ensemble des équipes pédagogiques de l'établissement en vue d'identifier la mobilisation des compétences de ce référentiel dans leurs enseignements disciplinaires.

Ce travail alimente ainsi les réflexions menées dans le cadre plus large de la transformation de l'offre de formation de l'université de Bordeaux.

Les auteurs remercient l'ensemble des membres du groupe de réflexion M.T.U. sans qui cet article n'aurait pas vu le jour.

Publication : 30.03.2020