DocToBib, des vidéos sur la recherche documentaire en santé

DocToBib est une chaîne YouTube consacrée à la recherche documentaire. Destinées aux étudiants et aux professionnels de santé, ces vidéos sont produites par des bibliothèques universitaires de toute la France qui travaillent en commun.

Article - 5.04.2017

Les origines de DocToBib

L'idée de produire des tutoriels vidéos revient à Ludovic Héry, alors interne à l'université Clermont Auvergne. Très intéressé par la recherche documentaire, ce jeune médecin décide d'en faire le thème principal de sa thèse d'exercice. Avec l'aide des bibliothécaires de l'université, il met en place un ensemble de vidéos pédagogiques très courtes. On y voit des étudiants en situation, confrontés à des problèmes nécessitant une recherche d'articles. Les cas sont concrets et le ton assez familier change de certains tutoriels trop longs ou ennuyeux.

Après la soutenance de la thèse, la bibliothèque universitaire de Clermont se retrouve donc en possession d'une vingtaine de vidéos. De tels modules pouvaient intéresser les étudiants en médecine de toute la France. Ils répondent à des besoins de formation rencontrés dans toutes les facultés de médecine. Comment mutualiser ces ressources et continuer à faire vivre cet ensemble ? Avec l'aide la Bibliothèque inter-universitaire de Santé de Paris, le projet est présenté à la communauté des bibliothécaires médicaux au printemps 2013.

Une dizaine de bibliothèques universitaires décident alors de s'associer pour maintenir à jour les films existants, et en produire de nouveaux. Les graphistes de Clermont proposent un logo, un nom est choisi : "DocToBib", à prononcer à l'anglaise, pour un jeu de mots sur documentation, bibliothécaire et toubib.

Les médecins et futurs médecins ne sont pas les seuls concernés. Tous les professionnels de santé peuvent y trouver leur compte. Les tutoriels forment à la recherche de documentation médicale. Les fonctionnalités des bases de données les plus utilisées sont décortiquées et commentées via des captures d'écran. Rares sont les vidéos qui dépassent trois minutes, car on sait que le public visé n'a que très peu de temps disponible. Chaque clip peut être regardé de manière indépendante, ou dans le cadre d'une playlist reconstituant une progression pédagogique.

Un projet collaboratif

Le projet fonctionne de manière souple et nécessite peu de moyens. Pour une visibilité maximale et un bon référencement, les vidéos sont hébergées sur la plateforme YouTube, avec une licence Creative Commons.

Un comité éditorial composé de volontaires se réunit deux fois par an, pour assurer la dynamique du projet. Le travail est ensuite réparti entre les bibliothèques participantes :

  • mise à jour des vidéos existantes
  • production de nouveaux sujets, promotion auprès des professionnels et des étudiants

Camtasia est souvent le logiciel utilisé pour élaborer les vidéos. Un ensemble de documents structurant le projet est partagé via Google Drive :

  • une charte éditoriale
  • un guide technique
  • un mode d'emploi
  • le matériel nécessaire au montage (logos et génériques communs)

Un serveur F.T.P. hébergé par la Bibliothèque inter-universitaire de Santé permet l'échange et le stockage des gros fichiers vidéo.

Rejoignez le projet

La communication sur le dispositif s'effectue par différents canaux :

  • référencement sur les sites Web des bibliothèques de médecine concernées
  • promotion lors des formations données par les bibliothécaires aux étudiants - ce qui se développe de plus en plus. Certaines vidéos sont parfois même projetées lors de ces formations, pour illustrer le propos.
  • envoi d'une notule mensuelle sur le site du magazine What's Up Doc, destiné aux jeunes médecins
  • présence sur les réseaux sociaux (Twitter et Facebook)
  • mailings aux associations professionnelles, etc. 

Toutes ces tâches ne sont pas classiques pour des bibliothécaires et impliquent l'acquisition de nouvelles compétences :

  • pédagogiques
  • techniques pour l'enregistrement et le montage de vidéos

Elles viennent s'ajouter au travail quotidien des bibliothèques. La mutualisation du travail en réseau est donc une force (répartir la charge de travail) mais qui dépend de l'implication des participants.

Si ce projet vous intéresse, n'hésitez pas à les contacter par mail !

 

 

Publication : 5.04.2017