Numérique et certification à distance

Protocole expérimental de télésurveillance d'épreuves à l'Université de Caen

Université de Caen© UNICAEN

L'université de Caen teste et évalue les conditions de passages d'examens délocalisés dans le cadre d'une formation universitaire en ligne entre décembre 2015 et février 2016.

Appel à projets - 10.12.2015
Auteur(s): Pierre Beust

Le protocole expérimental

L'objectif de l'expérimentation est de tester et d'évaluer des conditions de passages d'examens délocalisés dans le cadre d'une formation universitaire en ligne.

Un examen délocalisé est un examen mené en dehors des lieux institutionnels de l'université. Il s'agira d'un examen réalisé en ligne, où l'étudiant est connecté à un service de télésurveillance d'épreuves, de son domicile pendant tout le temps de l'examen.

L'expérimentation sera réalisée dans le cadre de la formation au C.2.i. (Certificat Informatique & Internet) niveau 1 assurée par l'Université de Caen Normandie. Les étudiants inscrits au C.2.i.-1 passeront en ligne, un Q.C.M. de certification (épreuve théorique faisant partie de la validation du C.2.i.-1).

Pour la certification C.2.i.-1 "traditionnelle", le Q.C.M. de certification reste sur la plateforme développée nationalement.  Une instance est installée et maintenue au sein de l'université de Caen. L'université de Caen prévoit plusieurs sessions de passage de Q.C.M. en décembre, avril et juin. Les examens réalisés en ligne dans le cadre de l'expérimentation viendront en plus des ces trois sessions réalisées.

Les modalités d'examen

  1. Les étudiants qui passeront un Q.C.M. C.2.i. en ligne se connecteront au site de ProctorU.
  2. Pour utiliser les services de ProctorU, les étudiants concernés devront créer un compte personnel (gratuit) auprès de ProctorU. Les informations requises pour la création de ce compte sont :
    1. nom
    2. prénom de l'étudiant
    3. photo d'identité
    4. identifiant (type adresse email institutionnelle)
    5. coordonnées (fuseau horaire, téléphones, adresse)
  3. Au début de l'épreuve, les étudiants devront aussi se connecter à la plateforme locale de l'université de Caen pour les Q.C.M. C.2.i. Ils devront s'identifier en utilisant leurs paramètres de connexion institutionnels.
  4. Un mot de passe d'accès au Q.C.M. sera demandé. C'est le surveillant ProctorU qui entrera le mot de passe à partir du poste de l'étudiant (via une prise de contrôle à distance) sans communiquer le mot de passe à l'étudiant.
  5. Comme prévu dans les conditions de télésurveillance de ProctorU le surveillant reste en ligne pendant toute la durée du Q.C.M. L'étudiant doit disposer d'une pièce où il est seul et il doit bénéficier d'un ordinateur connecté à Internet disposant d'une webcam.

Public concerné

Les étudiants concernés par l'expérimentation seront des étudiants inscrits au C.2.i.-1 pour l'année universitaire 2015-2016. Leur nombre sera limité à 100. À compter de mi-novembre un appel à volontaires sera lancé et la liste des 100 étudiants qui passeront un Q.C.M. à domicile sera établie avant mi-décembre (le critère d'éloignement géographique par rapport à Caen sera pris en compte pour la sélection parmi les volontaires).

Durée et période d'examen

Le Q.C.M. de certification C.2.i. a une durée de 45 minutes. Le tarif de la surveillance en ligne prévue par Proctor pour une épreuve de moins d'une heure est de 17,50$ (par étudiant), coûts à la charge de l'Université de Caen Normandie dans le cadre de l'expérimentation. Les Q.C.M. passés dans le cadre de l'expérimentation ne font pas l'objet d'une situation particulière relative à la durée de l'épreuve. Les Q.C.M. C.2.i. passés en ligne dans le cadre de l'expérimentation auront lieu dans le courant de la deuxième quinzaine du mois de Janvier 2016. Une liste de 3 dates et de créneaux horaires prévus sera proposée aux étudiants concernés par l'expérimentation. Ils choisiront un créneau de passage. Un étudiant ne se connectant pas au jour et heure prévus sera considéré comme absent.

Le comité de pilotage

L'expérimentation sera conduite par un comité de pilotage avec des enseignants et personnels de l'université de Caen :

  • enseignants du C.2.i.
  • assistants techno-pédagogiques du CEMU
  • membres de la D.S.I. de l'établissement
  • correspondant Informatique & Liberté

qui prépareront les conditions d'expérimentation et l'analyse des résultats. Le comité de pilotage préparera un rapport de synthèse et formulera des propositions pour la suite possible donnée à l'expérimentation. Ce rapport sera transmis à la MIPNES.

L'université de Caen devra investiguer le cas échéant les aspects du service ProctorU, en matière de sécurité informatique et de respect des données à caractère personnel. ProctorU assistera l'Université dans la mise en place et l'analyse d'un questionnaire de satisfaction.

Les engagements de l'Université de Caen

L'Université de Caen est responsable de la mise en place des examens en ligne sur sa plateforme. Elle s'engage à :

  • collecter
  • communiquer les informations nécessaires à ProctorU pour assurer la surveillance (liste d'étudiants pour chaque épreuve, formulaire de directives prevu par ProctorU à l'attention des surveillants)

Elle mettra en ligne fin janvier une enquête en ligne destinée à recueillir les avis des étudiants concernés sur les conditions de réalisation des examens en ligne.

ProctorU s'engage à :

  • organiser les surveillances dans les meilleures conditions, en affectant dans le cadre de cette expérimentation des surveillants francophones
  • fournir un bilan des 100 épreuves surveillées, en cas de situations particulières observées

Il est de la responsabilité de l'étudiant de mettre en œuvre les conditions de réalisation de l'examen en ligne avant le jour et l'heure prévus. Cela implique de :

  • créer un compte sur le site de ProctorU
  • s'assurer de disposer d'un local où l'étudiant sera seul pendant la durée de l'épreuve
  • s'assurer de disposer d'un ordinateur connecté à Internet avec une webcam fonctionnelle

Si ces conditions ne sont pas remplies, l'examen ne pourra avoir lieu. Les étudiants concernés par l'expérimentation s'engagent à répondre à l'enquête en ligne avant début février 2016.

1ère publication : 10.12.2015 - Mise à jour : 11.12.2015