Piloter le numérique dans un établissement du supérieur

French Tech et université de Nantes

Logo Nantes Tech

La French Tech c'est une politique publique innovante, qui à travers l'Initiative French Tech, vise à placer la France parmi les grandes "startup nations". La candidature de la ville de Nantes au Label French Tech, s'est démarquée par la proximité existante entre les acteurs du numérique. Avec l'obtention du label en avril 2014, start-ups, chercheurs, entrepreneurs et étudiants ont tiré leur épingle du jeu, avec pour ambition commune de faire rayonner la métropole à l'international.

Interview - 19.10.2015
Auteur(s): Francky Trichet, Vice-président numérique de l'Université de Nantes et adjoint au maire en charge de l'innovation

Entretien avec Francky Trichet, Vice-président numérique de l'Université de Nantes et adjoint au maire en charge de l'innovation.

  • En quoi le label French Tech bénéficie-t-il à l'Université de Nantes ?

En même temps qu'elle a donné un coup de projecteur sur l'écosystème nantais, la marque French Tech a agi comme un révélateur de la dynamique universitaire existante, autour du numérique. Deux mois avant l'obtention du label, l'Université de Nantes organisait la première édition de son colloque Digital Intelligence et réussissait le pari de rassembler, à Nantes, les grands noms de la Culture Numérique issus des plus grandes universités (Harvard, Berkeley, Massachusetts Institute of Technology, etc.) et des entreprises/startups ou associations de renom (FlickR, Microsoft, etc.).
Plus largement, le label French Tech agit comme un catalyseur dans les relations entre l'Université de Nantes et l'ensemble des acteurs de l'enseignement supérieur nantais.

  • Comment le numérique s'illustre-t-il à l'Université de Nantes ?

C'est un axe prioritaire de notre stratégie. L'Université de Nantes est un terrain fertile. Deux laboratoires bénéficient d'une reconnaissance internationale sur le numérique (le Laboratoire d'Informatique Nantes Atlantique - LINA et l'Institut de Recherche en Communications et Cybernétique de Nantes - IRCCyN). Nous encourageons leurs collaborations interdisciplinaires avec les autres laboratoires en sciences humaines et sociales que compte l'université pour questionner aussi les usages du numérique. Plusieurs start-ups et services innovants ont émergé de nos activités de recherche ces dernières années dans des domaines variés comme le cloud computing, l'e-reputation, le big data, les objets connectés, la réalité augmentée pour ne citer qu'eux.

  • On pense souvent à tort que les universités sont éloignées de l'entreprise...

Et pourtant ! L'expérimentation et la créativité font partie de l'A.D.N. de l'Université de Nantes et nous partageons ces valeurs avec le tissu entrepreneurial nantais. La fertilisation croisée du monde académique avec la filière numérique permettra d'expérimenter l'université de demain.

  • Et sur votre mission de formation, qu'a apporté ce label ?

L'évolution des usages numériques impacte déjà notre manière de penser la pédagogie, notamment avec l'arrivée des MOOCs, mais cela influence aussi notre offre de formation. Nous avons été la première université à créer une licence pro entièrement consacrée au community management il y a 2 ans. Depuis l'an dernier, nous accueillons designers et informaticiens au sein d'une formation hybride dédiée aux objets connectés, en partenariat avec l'École de Design Nantes Atlantique et Télécom Bretagne. Cette année, nous avons ouvert une nouvelle licence pro pour accompagner le secteur de l'e-commerce, qui compte parmi les plus dynamiques en termes de recrutement. Cette agilité est déjà reconnue par nos partenaires. Le label rejaillit naturellement sur notre université et sur l'attractivité des formations que nous proposons. En 2017, le Quartier de la Création, place forte du numérique, accueillera l'Université de Nantes et son Pôle Universitaire Interdisciplinaire dédié aux Cultures Numériques. Ce projet ambitieux rassemblera enseignants, chercheurs, étudiants, startupers sur un même site, qui pourront compter sur une mise à disposition d'outils collaboratifs et des équipements comme le FabLab qui a déjà ouvert ses portes ou un UserLab, observatoire sur l'analyse des TIC et de la cybernétique.

1ère publication : 19.10.2015 - Mise à jour : 12.11.2015