Innovations et outils pédagogiques numériques

Une initiative pédagogique innovante en première année des études de santé

Présentation de la Première Année Commune des Etudes de Santé (PACES) à Grenoble
Présentation de la Première Année Commune des Etudes de Santé (PACES) à Grenoble

Une expérience de classe inversée unique en Europe, un tutorat personnalisé pour 1700 étudiants, la réorientation active, retour vers l'égalité des chances.

Innovation pédagogique - 2.10.2013

La PACES à Grenoble une expérience de classe inversée unique en Europe

Depuis 2006 le Secteur Santé de l'Université Joseph Fourier de Grenoble, a mis en œuvre une réforme pédagogique autour des TICE, basée sur la pédagogie inversée ou "fipped classroom".
Devant l'inflation des postulants en première année (plus de 1700 étudiants), des infrastructures et des moyens humains enseignants inextensibles, la faculté de médecine a mis en oeuvre un changement de paradigme d'enseignement. Passer d'un enseignement de masse en amphithéâtre à un enseignement tutoré, voilà l'objectif.
L'enseignement est disponible en ligne sous forme de cours médiatisés, suivi par un tutorat personnalisé. Plus de 5000 heures de tutorat sont dispensées pour 220 heures de cours médiatisés et 800 heures de travaux dirigés.
Cette expérience est un succès étendu aux filières pharmacie, maïeutique et odontologie.
Plus de 15000 étudiants ont ainsi été formés depuis 2006.

Un tutorat personnalisé pour 1700 étudiants en PACES à Grenoble : garantie de succès

Le tutorat est la pierre angulaire de la PACES à Grenoble. Il mobilise près de 300 personnes pour  permettre à chaque étudiant de bénéficier d'un enseignement personnalisé. Il bénéficie d'un suivi de sa méthode d'apprentissage et de son positionnement par rapport à l'ensemble des étudiants de sa promotion. 64 groupes de tutorat de 30 étudiants, encadrés par 160 étudiants de 3ème année, qui délivrent plus de 5000 heures de tutorat dans l'année. Les tuteurs sont formés et évalués par les enseignants, gage de qualité du tutorat proposé.
Le tutorat est le véritable succès de la PACES avec plus de 95% de satisfaction auprès des étudiants permettant de réduire de manière importante le détournement des étudiants vers des officines privées.

La réorientation active après la PACES à Grenoble : une nécessité

8 ans d'expérience de la PACES à la faculté de médecine de Grenoble, nous ont permis de développer un modèle prédictif de réussite au concours de PACES. Ce modèle est construit à partir de la connaissance de différentes variables découlant de la formation en PACES, et de la formation initiale des candidats.
Une régression logistique a été réalisée pour déterminer le modèle de prédiction de réussite au concours. Ce modèle a 4 variables :

  • redoublement
  • nombre d'inscription
  • mention au BAC
  • régularité de suivi du tutorat

Il nous a permis d'obtenir une bonne estimation de la réussite de la promotion cible.
En appliquant ce modèle à la promotion suivante nous pouvons ainsi estimer la probabilité de réussite dans un intervalle de probabilité applicable à chaque étudiant.
Ce modèle prédictif, nous permet ainsi d'aider un étudiant en difficulté ou souhaitant se réorienter.

La PACES à Grenoble : retour vers l'égalité des chances

L'impact sociétal de la PACES est considérable. Une analyse effectuée sur 5 années avant la réforme montre que les variables suivantes influencent la réussite au concours :

  • profession des parents
  • filière du Bac
  • mention au Bac
  • financement des études (bourses)
  • redoublement

On a constaté qu'avoir "une bourse sur critères sociaux", défavorisait la réussite d'un étudiant au concours.
La réforme PACES de 2006, a agit comme véritable retour à l'égalité des chances. Le facteur d'inégalité sociale a totalement disparu, lié en grande partie à l'apport d'un tutorat personnalisé aux étudiants. L'impact sociétal se mesure aussi par le recours de moins en moins important des étudiants à des officines privées (sachant que le coût moyen de l'inscription par étudiant est de l'ordre de 5000€), dont nous avons pu montrer l'impact négatif et perturbateur sur leur formation.

1ère publication : 2.10.2013 - Mise à jour : 18.10.2015