Enseigner avec le numérique

Une application pour gérer les contrats pédagogiques de réussite dématérialisés

L'Université Bordeaux Montaigne a développé une application permettant de gérer de façon entièrement dématérialisée, les contrats pédagogiques de réussite entre les étudiants et l'université.

Appel à manifestation d'intérêt - 18.11.2019
Auteur(s): Maxime Souday et Stéphane Valat

Les origines du dispositif    

Le contrat pédagogique de réussite constitue un aboutissement de la loi du 8 mars 2018 relative à l'orientation et à la réussite des étudiants, dite loi ORE. Le premier objectif de cette loi est d'améliorer l'orientation et la réussite des étudiants, quelles que soient leur filière d'origine ou leurs aspirations.

Les 1ers contrats étudiants ont vu le jour à l'Université Bordeaux Montaigne en 2018. Ils ont été mis en œuvre pour les quelques étudiants ne disposant pas à priori des pré-requis suffisants pour suivre le parcours pour lequel ils avaient été admis dans la plateforme nationale de pré-inscription Parcoursup. Ces étudiants, accompagnés par un directeur d'études, se sont vus proposer des parcours adaptés comprenant diverses modalités de consolidation des acquis :

  • tutorat
  • enseignement méthodologique
  • renforcement disciplinaire
  • renforcement de l'expression écrite ou orale
  • etc.

Les modalités de mise en œuvre du contrat pédagogique de réussite ont ensuite été précisées dans l'arrêté licence du 30 juillet 2018. En effet, selon les dispositions de l'arrêté, "chaque étudiant conclut avec l'établissement un contrat pédagogique pour la réussite étudiante qui précise son parcours de formation et les mesures d'accompagnement destinées à favoriser sa réussite".

Ainsi, l'accompagnement pour la réussite des étudiants à l'Université Bordeaux Montaigne comprend non seulement la mise en œuvre de parcours adaptés mais également toute mesure d'aménagement que l'établissement peut proposer pour améliorer les conditions d'études des étudiants en fonction des besoins qu'ils ont exprimés :

  • aménagement d'emploi de temps ou d'examens
  • aide à la prise de note
  • etc.

L'intervention humaine se fait chaque fois que l'établissement met en œuvre au bénéfice de l'étudiant un aménagement d'études (emploi du temps, modalités d'évaluations...) ou une adaptation de son parcours (avec ou sans allongement de durée). Par exemple, si l'étudiant fait état d'une situation de handicap, le Pôle Handicap de l'université sera informé et pourra prendre contact avec l'étudiant pour le rencontrer et mettre en place les aménagements dont il a besoin.
Les cas ne nécessitant aucune intervention sont validés automatiquement dès la fin de la saisie des informations par l'étudiant.

Pour l'année universitaire 2019-2020, l'Université Bordeaux Montaigne a fait le choix de contracter exclusivement avec les étudiants de 1ère année de licence. Dès la rentrée 2020, un contrat pédagogique de réussite sera proposé à l'ensemble des étudiants de licence.

L'organisation du projet

L'Université Bordeaux Montaigne ayant souhaité se doter d'une application de gestion dématérialisée des contrats dès la rentrée 2019, une 1ère réunion de lancement s'est tenue fin janvier 2019.

Stéphane Valat, directeur de la scolarité et chef de projet C.P.R. :

"Une équipe projet regroupant des directrices des études ayant piloté des parcours adaptés en 2018/2019, des représentants des services d'appui :

    • services d'orientation
    • handicap
    • département des sports
    • U.F.R.

a déterminé (pendant 4 à 5 semaines) les éléments à intégrer au contrat, son contenu ainsi que les étapes d'élaboration et de consolidation du contrat. Une fois les spécifications détaillées arrêtées, l'équipe de développeurs s'est lancée dans la modélisation de l'application."

L'une des fortes contraintes qui a pesé sur ce projet était l'échéance de la mise en service, prévue pour la pré-rentrée 2019/2020. Il a donc fallu injecter quelques doses d'agilité pour réussir à concevoir une application qui fasse à la fois la synthèse des différents besoins décrits par les utilisateurs cibles, tout en respectant les délais impartis.

Le développement d'une solution interne et évolutive   

L'application permet à tout moment de tenir compte de l'évolution de la situation de l'étudiant par une mise à jour du contrat.

Le C.P.R. est entièrement dématérialisé et se présente sous la forme d'une application web à 2 interfaces:

  • l'une dédiée aux étudiants leur permettant de remonter leurs éventuelles situations et demandes d'aménagements

  • l'autre dédiée aux référents pédagogiques et services d'appui leur permettant d'instruire les demandes d'aménagements et gérer les parcours adaptés

Le choix de développer une solution interne a permis aux équipes en charge de la mise en œuvre :

  • d'appréhender de nouvelles technologies
  • d'intégrer dès la phase de prototypage de nouvelles considérations portant sur la politique de données (réglementation R.G.P.D.) ou l'accessibilité (norme R.G.A.A.)

Cette application est connectée à la base Apogée dont les données permettent de générer le contrat pédagogique lorsque les inscriptions administratives et pédagogiques sont finalisées, de récupérer les choix pédagogiques et d'afficher les informations relatives au profil (nom, prénom, n° étudiant...).

Olivier Marie et Sylvain Singier, développeurs à l'Université Bordeaux Montaigne :

"2 briques applicatives ont été développées :

  • un front-office à destination des étudiants pour la partie déclarative : il se devait d'être simple et intuitif pour nos étudiants, en mettant l'accent sur l'accessibilité et la compatibilité mobile
  • un back-office à destination des services d'appui et référents pédagogiques pour l'instruction des contrats, il a été conçu afin de répondre aux problématiques des services concernés par le CPR.

Ces interfaces ont été développées avec l'environnement de développement (Framework) ANGULAR et Bootstrap/Material pour les "frontends", reliées aux "arrière-plans" (backends) par A.P.I. REST, assurées par des scripts P.H.P. et des bases de données MariaDB en faisceau (ou "cluster")."

Francis Feytout, délégué à la protection des données à l'Université Bordeaux Montaigne  :

"Un changement réglementaire étant à l'origine du C.P.R., il était naturel de tenir compte du cadre relatif à la protection des données personnelles (R.G.P.D. et Loi Informatique et Libertés). Le délégué à la protection des données de l'université a été invité à participer dès la réunion de lancement. Il a pu suivre et encadrer l'évolution de l'application de la conception à la réalisation. Le flux des données est maitrisé, l'application ne collecte que les données nécessaires avant de les diriger vers les agents concernés. Le C.P.R. permet de simplifier et d'unifier la gestion de situations très différentes dans un accompagnement individuel adapté. Par exemple, voir une situation de handicap gérée au même titre qu'une situation d'étudiant salarié demande une bonne maitrise des risques relatifs aux données personnelles mais garantit une meilleure intégration tout au long de l'année universitaire."

Publication : 18.11.2019