Appels à projets, à candidatures et manifestations d'intérêt

Ecosystème documentaire et pédagogique en agrobiosciences (AgroEcoDoc)

Ecosystème documentaire et pédagogique en agrobiosciences (AgroEcoDoc)

Avec la transformation numérique, les relations entre les métiers de la formation, de la documentation et de l'édition évoluent. Le projet AgroEcoDoc propose d'étudier et d'expérimenter ces nouvelles relations, afin d'anticiper au mieux l'adaptation du système d'enseignement supérieur.

Les agrobiosciences en exemple

Dans le champ des agrobiosciences, les membres de l'Institut agronomique, vétérinaire et forestier de France (Agreenium - 18 établissements) ont décidé de mutualiser leur offre de formation numérique au sein d'un campus virtuel, agreen U, l'université numérique en agrobiosciences. Pour rendre attractif ce campus virtuel, l'offre de formation sera associée à une offre de ressources pédagogiques et documentaires organisée au sein d'une médiathèque. L'université numérique française en agrobiosciences va ainsi constituer :

  • un service mutualisé des membres, pour porter les ressources numériques qui seront partagées entre les membres au service de communautés disciplinaires. Ces ressources partagées pourront être des supports pédagogiques pour créer :
    • un cours
    • une séquence pédagogique commune à un même cursus de différentes écoles
    • une unité d'enseignement commun à différents diplômes
    • un semestre académique commun
  • un outil de développement d'une offre de formation spécifiqueà destination de nouveaux publics :
    • étudiants étrangers
    • étudiants en formation continue

L'ouverture de ce campus virtuel peut potentiellement avoir un fort impact dans le fonctionnement des établissements d'enseignement supérieur de la thématique. Faut-il et, si oui, comment partager des cours en ligne entre établissements ?  Faut-il et si oui, jusqu'où mutualiser les services de documentation des membres ? Comment travailler avec des éditeurs de ressources numériques, comme les U.N.T. et les éditeurs privés, qui sont produites pour une grande part à partir de la contribution des chercheurs et des enseignants des membres d'Agreenium, et qui cherchent à augmenter des usages souvent trop faibles ?

Le projet AgroEcoDoc a pour objet d'instruire certaines de ces questions en s'intéressant à l'évolution des relations entre les métiers de la formation, de la documentation et de l'édition.

Le projet AgroEcoDoc en deux axes

Le premier axe s'intéresse à la relation entre les métiers de la formation et les métiers de l'édition. Les partenaires de travail pour cet axe sont Agreenium et ses membres, l'UVED et deux maisons d'édition spécialisées en agrobiosciences : les Editions Quae (GIE des organismes de recherche Inra-Cirad-Irstea-Ifremer) et Educagri Editions (Service d'édition de l'Institut Eduter-AgroSup Dijon, soutenu par le Ministère en charge de l'agriculture pour sa mission à destination de l'enseignement technique agricole). Le projet vise à définir une politique et le dispositif permettant la construction d'une offre associée de cours en ligne et de documents d'accompagnement édités, complémentaire des ressources existantes et pour mieux les valoriser (E-books par les éditeurs, sélection d'articles scientifiques et de ressources pédagogiques par les membres, ressources pédagogiques par l'UVED). Le dispositif s'accompagnera du développement d'une interface documentaire innovante pour mettre à disposition ces ressources.

Le deuxième axe porte sur l'évolution des relations entre les métiers de la formation et de la documentation. Avec le développement de l'enseignement numérique, la différence entre :

  • ressources documentaires
  • ressources pédagogiques
  • cours en ligne

devient beaucoup moins distincte, puisque l'ensemble de ces ressources sont de plus en plus consultés à partir d'un terminal informatique (ordinateur, tablette, smartphone). L'organisation de ces ressources nécessite des compétences de GED (Gestion électronique des documents) qui n'existent pas dans les équipes pédagogiques ou dans les équipes TICE. S'appuyant sur l'expérience de réorganisation des services d'appui à la formation (y compris documentation) d'un des membres d'Agreenium, Montpellier SupAgro, le projet vise à analyser la réorganisation de cet établissement pilote qui a créé, au sein d'une direction des services d'appui, un service "ressources pédagogiques et numériques", regroupant la :

  • fonction TICE
  • fonction documentation
  • fonction d'accompagnement pédagogique des enseignants-chercheurs

Cette enquête sera ensuite portée à l'échelle de l'ensemble du réseau d'Agreenium. Cette analyse permettra d'identifier les nouvelles pratiques communes entre les métiers, les nouvelles synergies entre fonctions et les conditions d'une transition réussie pour de meilleurs services à destination des enseignants et des étudiants.

Les résultats attendus du projet

Pour le premier axe, l'objectif est d'aboutir à un partenariat pérenne entre institutions productrices de ressources (U.N.T., Editeurs, Agreenium), avec une ligne éditoriale sur la thématique agroécologie, et un plan d'action à 5 ans pour la production et la valorisation coordonnée de ressources numériques. Le projet pilote autour de l'agroécologie permettra également d'expérimenter des interfaces web innovantes pour la valorisation et la recherche de ressources.

Pour le second axe, l'objectif est de produire une analyse argumentée sur la réorganisation des services d'appui à la formation favorable à la transformation numérique de l'enseignement. Cette analyse pourra faire l'objet d'un livrable sous forme d'outil méthodologique pour la réorganisation des services d'appui à la formation.

Publication : 20.06.2018